Photo: Mathieu Dupuis | Sépaq

Parc national de la Yamaska

Camping en nature, par trop loin de la ville

Camping

Pour débutants

Jusqu'au lendemain

Après votre première dose de plein air au parc national de la Yamaska, vous ne voudrez plus revenir en ville. Ce marais qui regorge de vie ravivera votre corps et votre esprit si vous décidez d’y camper pour le week-end. Et tant qu’à y être, louez un vélo, un kayak ou un surf à pagaie pour sillonner le réservoir Choinière et découvrir ses alentours.

Parc national de la Yamaska

Parc national de la Yamaska, Roxton Pond, QC, Canada

Obtenir l'itinéraire

Temps de conduite de Montréal

1 heure

Sites de camping

147

Où relaxer

1 plage

Planifiez votre week-end

Préparez-vous pour un week-end nautique

Imbibez-vous

Bienvenue dans les basses terres appalachiennes. Rivières, ruisseaux, lacs, marais et étangs y ponctuent les paysages de ce parc. Par un chaud week-end d’été, vous serez ravi de les retrouver. À Yamaska, on passe la plupart de notre temps dans le réservoir Choinière (ou autour). Rafraîchissez-vous en plongeant dans le lac, traversez-le en surf à pagaie ou en kayak ou jouez un match de volleyball de plage. Autrement dit : n’oubliez pas votre maillot à la maison.

Profitez de la soirée

Après une journée à flotter, vous serez heureux de retrouver le confort des campings. Comme les sites sont espacés et isolés, vous n’aurez aucun problème à trouver un coin tranquille pour planter votre tente. Certains des sites ne sont accessibles que si vous partez en expédition de cyclotourisme ou de canot-camping. Les classiques tentes ou fourgonnettes de camping sont des incontournables, et si vous cherchez quelque chose de différent (au sommet de l’échelle du confort), optez pour une tente Huttopia ou un nouveau chalet en nature.

Partez léger et louez ce qui vous manque

Vous n’avez jamais campé ? Ou vous aimeriez un peu plus de confort ? Les services de location sur place ont tout le matériel dont vous pourriez rêver, et vous pouvez aussi arrêter dans votre magasin MEC avant de partir pour louer un kayak, un canot ou un surf à pagaie avant de mettre le cap sur l’eau. Si vous le pouvez, traînez aussi vos vélos pour explorer les sentiers (et vous rendre plus rapidement aux salles de bains, qui sont à une bonne marche du camping).

Mettez le cap sur l’eau

La meilleure façon de découvrir le parc est sur l’eau. Mettez donc le cap sur le réservoir Choinière tôt le matin. La levée de la brume sur le lac est toujours un moment magique. Puis, partez à la découverte de tous les recoins du lac. Vous trouverez plusieurs petites îles isolées à explorer.

Échangez votre pagaie contre des roues

Après une matinée nautique, il est temps de passer à la terre ferme. Bien entendu, comme il s’agit de basses terres, oubliez les randos alpines. Mais vous pourrez parcourir beaucoup de terrain à vélo. Sortez votre vélo loué pour effectuer une boucle de 19 km. Les sentiers de poussière de pierre vous permettront de découvrir les magnifiques forêts d’érables à un rythme d’enfer.

Des aventures à faire selon votre humeur
Voir Toutes les Activitiés